Bastoun TALEC

 

Bastoun Talec - HappyWork partner

Doublement certifié Coach en Holacracy®, expert en transformation profonde des organisations.

Moins de 0.3% des professionnels d’un domaine d’expertise présents sur LinkedIn publient des articles sur ce réseau. Bastoun fait partie de ce cercle restreint. Ses contributions font  donc référence en langue française.

Son réseau professionnel : plus de 2 000 dirigeants suivent Bastoun sur LinkedIn pour son expertise en  Holacracy.

Sa carrière : profil LinkedIn

Pour être alerté des articles et des conférences de Bastoun: s’abonner au Groupe WhatsApp Le Campus - Management

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Bastoun via ce lien

 
Bastoun.jpeg
 
 
 
 

Conférence à venir

 

Cycle de conférence

photo-1520492943297-59dc5f2d0fe6.jpeg

Une organisation qui marche est celle qui articule le Je-Nous


Interview de Bastoun Talec
 

Comment a commencé votre histoire ?

Au début était un chien pétri d'énergie et d’intégrité déployées dans ma vie professionnelle sur trois vagues de 7 ans chacune : gérant de la filiale britannique et commercial grands comptes pour le Groupe Le Duff (agroalimentaire et retail) ensuite créateur de la première agence de communication alternative en France puis de l'agence de communication alignée WAHF* (We Are Here For) avant de pratiquer Holacracy il y a trois ans, la technologie sociale qui réinvente les organisations

 

Quels en ont été les faits marquants ?

Accomplir la promesse d’Alfred de Vigny selon qui « une vie réussie se mesure à l’aune d’un rêve d’adolescent réalisé à l’âge mûr ». Mon rêve était double : premièrement, entreprendre deuxièmement, faire bouger les lignes et développer les passions joyeuses dont le monde a besoin. 
Breton, j’ai contribué à booster le Groupe Le Duff à l’international et vers des segments inoccupés (la panification et la viennoiserie haut de gamme).  Dès 2000, j’ai imaginé et commercialisé des concepts de communication pionniers puis inventé la communication alignée sept ans plus tard. Last but not least, toujours obnubilé par le véritable projet d’entreprise partagé, la lecture de Frédéric Laloux puis l’expérience Holacracy me bouleversent : deux points d’orgue d’une jachère existentielle de presque trois ans, entreprise dès 2013 lors de laquelle 
a) une évidence prend forme : il s’agit moins de « libérer l’entreprise » que de délier le travail : nos organisations comme les individus qui les animent ont besoin de liberté ET de responsabilité. Ce qui suppose une double clarté : la première constitutionnelle (poser un cadre commun), la seconde, aspirationnelle (devenir adulte). 
b) le hanidcap mental de mon frère recouvre un sens profond : une de mes missions dans cette vie qui est la mienne consiste à infuser la fraternité…au travail. (mon frère, sitôt qu’il s’emploie avec d’autres, tue son angoisse).

 

Vos convictions en lien avec votre projet?

Mon combat tient de notre réconciliation avec le travail dont la moitié de la population active en France s’est peu à peu dissociée.  Je crois que le profit n’a de sens que s’il dépasse le sens.  Il me semble que les entreprises, les sociétés avec un petit « s » pourraient préfigurer la Société de demain. Comment ?  En articulant le Je-Nous. En arrimant les pulsions individuelles au projet collectif. Je crois en des organisations, plus alignées, plus claires et plus inclusives.

 

Quel est votre projet et la valeur qu'il apporte à votre communauté?

Mon projet et celui de HappyWork consiste à rendre les organisations profondément adaptables et épanouissantes. 
Selon moi, Holacracy n’apporte pas seulement la possibilité de s’auto organiser mais une capacité d’auto évolution !
Il s’agit aussi « d’élever le niveau ». En installant ce protocole radical qu’est Holacracy, à la racine de l’organisation, je constate déjà à quel point les collaborateurs prennent la mesure de leurs liberté et responsabilité donc de l’opportunité de se réaliser dans le travail.

 

Pourriez vous expliquer votre objectif sur LE CAMPUS ?

Lors d’une conférence de presse, Tom Peters un des gourous des tendances managériales nous a enjoint à (nous concentrer sur) « l’excellence des cinq prochaines minutes ». Mon objectif avec Le Campus vise, en quelques minutes, à mettre mon audience en contact avec la possibilité d’une excellence organisationnelle.

 

Qu'avez vous envie de transmettre comme message aux dirigeants qui vont vous écouter via LE CAMPUS ?

En consacrant 30 mn de votre temps à participer à une conférence autour l’Holacratie, posez-vous la question suivante : de quoi ai-je besoin ? 
- Dé-saturer ma bande passante professionnelle ? 
- Voir mes collaborateurs prendre plus d’initiatives ?
- Faire monter une équipe en compétences ?
- Clarifier le « qui fait quoi » au sein de l’organisation / de la Busines Unit / de l’équipe ?
- Faire la chasse aux « bullshit jobs » ? 

Que vous assistiez ou que vous n’assistiez pas à un de mes webinaires : lorsqu’un collaborateur vient vous voir avec une demande, voire une doléance demandez-lui : de quoi avez-vous besoin ?