Cécilia ARANDEL

 

Avocate Associée au cabinet Formont Briens, spécialisée en droit du travail

Son réseau professionnel : DRH et Responsables juridiques

Sa carrière : profil LinkedIn

Vous pouvez prendre rendez-vous avec Cécilia Arandel

 
Cecilia-arandel.jpeg
 
 

Prochaine conférence

Keynote

Interview de Cécilia Arandel

solidarite.jpg

L’entreprise est un lieu de dialogue...

Qui êtes-vous?

Je suis avocate associée au cabinet Formont Briens, spécialisée en droit du travail.

 

Quelle est la vision du monde qui vous anime aujourd’hui?

Je crois que l’entreprise ne doit être appréhendée ni comme un lieu d’affrontements ni comme un simple « centre de profits », mais plutôt comme un lieu de vie. Pour moi l’entreprise est un lieu de production, mais aussi un lieu d’insertion, de dialogue, d’innovation, de transmission, d’apprentissage, d’ascension sociale, d’accomplissement, de défi et d’émulation.

 

Quel est votre vision de votre métier ?

La profession d’avocat-conseil d’entreprise nécessite une double compétence à la fois en conseil et en contentieux : elles se nourrissent mutuellement. D’un côté, le conseil exige une excellence technique, du pragmatisme et une vision stratégique. De l’autre, le contentieux requiert en plus des qualités oratoires indispensables. L’activité contentieuse est indispensable pour conserver de la pertinence dans le conseil. L’avocat-conseil d’entreprise se doit d’être réactif, car les exigences de l’entreprise n’attendent pas. La compréhension des enjeux et des objectifs du client, la maîtrise des aspects techniques et la gestion et l’anticipation des risques sont autant de paramètres à prendre en compte.

 

Pourriez vous expliquer votre objectif sur Le Campus ?

Transmettre et partager mon expertise.

Qu'avez vous envie de transmettre comme message aux dirigeants qui vont vous écouter via Le Campus?

Pour l’avenir, l’avocat-conseil d’entreprise devra faire preuve de plus de proximité client, de compréhension des problématiques concrètes de l’entreprise et d’anticipation des risques. Le droit du travail doit être appréhendé comme un outil de gestion et d’optimisation et non comme une contrainte. Les outils d’Intelligence Artificielle qui ont vocation à se développer vont également modifier la donne. L’avocat-conseil d’entreprise devra avoir, dans ce contexte, une réelle valeur ajoutée en identifiant et en accompagnant son client dans le choix des options stratégique, en fonction des outils juridiques à sa disposition.

FrançaisPascal F