Cédric Raguenet de Saint Albin

 

Cédric Raguenet de Saint Albin est directeur de clientèle chez Le Square

Moins de 0.3% des professionnels d’un domaine d’expertise présents sur LinkedIn publient des articles sur ce réseau. Cédric fait partie de ce cercle restreint. Ses contributions font  donc référence en langue française.

Son réseau professionnel : Plus de 1 000 dirigeants et responsables communication suivent Cédric sur LinkedIn

Sa carrière :  profil LinkedIn

Pour être alerté des articles et des conférences de Laetitia: s’abonner au Groupe WhatsApp Le Campus - Marketing - Communication

Vous pouvez solliciter un rendez-vous avec le conférencier

 
Cédric.jpeg
 
 

Prochaine conférence

 

Cycle de conférences

 
 

Derniers articles sur LinkedIn

 
 
 
woman-hand-pen-girl.jpg

Je suis animé par une soif inaltérable de rencontres et de nouveaux projets.

Interview de Cédric Raguenet

Comment a commencé votre histoire?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours cherché un job suffisamment intéressant et enthousiasmant pour que mon travail n’en soit pas un.. 
Dès mes premières années d’étudiant j’ai monté des projets en lien avec mes passions, en l’occurrence la création musicale et visuelle. J’ai commencé par créer une association d’événementiel avec deux amis en 1ère année de fac de droit. Ce projet a duré 5 ans et m’a permis d’organiser plus d’une dizaine d’événements à Paris autour de la musique et de formats innovants.. Je gérais toute l’organisation de A à Z, du choix de la salle de concert au publipostage des invitations… Je me rappelle d’un projet dont nous étions spécialement fiers. Il s’agissait d’organiser des soirées dont les invités étaient les DJ. Nous offrions la possibilité aux convives de passer derrière les platines pendant 45 min. On se régalait de voir nos DJ d’un soir s’éclater derrière les platines.. 
A l’issue de mes études, l’un des associés m’a proposé de rentrer dans l’entreprise de sa famille située en Martinique. Mon rôle consisterait à l’accompagner dans le développement de la société dans la Caraïbe. J’ai donc démarré ma carrière aux Antilles un domaine qui m’était parfaitement inconnu : Les cosmétiques ethniques. J’ai vendu des tissages, des perruques, des rouges à lèvres et autres brillantines à des femmes qui avaient l’âge d’être ma mère. Nous avons ouvert 2 boutiques en moins d’un an dont une grande surface dans une zone commerciale. Parmi tous les souvenirs de cette période, deux m’ont marqué. Le jour où l’une de mes vendeuses m’a demandé quelle école de coiffure j’avais faite ? (Ndlr : J’ai fait une licence de droit et une école de commerce.) Et le sourire de mes clientes lorsqu’elle passaient une perruque. Nombre de mes clientes avaient perdu leurs cheveux à cause de lissages chimiques agressifs. Les voir retrouver le sourire et leur féminité me remplissait de bonheur. 
Bref, cette expérience aux Antilles fut une aventure extraordinaire. J’y ai appris à gérer des équipes, à gérer un ami devenu mon patron et j’ai dû apprendre aussi à confronter mes rêves à la réalité.. Je passe sur ce que j’ai appris sur moi, ce serait trop long !
Une fois mon expérience martiniquaise achevée je suis rentré en France et j’ai démarré une carrière dans le conseil. Tout d’abord dans l’immobilier d’entreprise puis dans l’informatique et le web… Après une petite dizaine d’années dans le conseil j’ai rejoint une agence de création que je qualifie de petite « pépite » : Le Square ! 
J’ai enfin trouvé le filon. J’ai pu renouer avec mon instinct d’entrepreneur, ma fibre artistique et apporter mon savoir-faire commerciale à une petite usine créative bourrée de talents… 

Quels en ont été les faits marquants?

Je ne vais pas être très original mais ce sont les rencontres qui m’ont marquées. De mon premier job à mon métier actuel il s’agit de rencontres et du facteur humain. Lorsque Le Square m’a approché pour me proposer de les rejoindre, mon premier réflexe a été de décliner. J’avais un apriori négatif sur le milieu de la communication. Je redoutais de rentrer dans un univers trop artificiel alors que j’étais en recherche d’authenticité et de sens. A cette époque je me lançais dans le coaching avec mes premiers clients. Je voulais travailler dans le développement humain. J’ai finalement accepté de rencontrer les associés du Square. Et j’ai bien fait ! La qualité de nos échanges a tranché avec les entretiens habituels indexés sur Le stress test absurde. Nous avons eu une vraie rencontre et j’ai compris que j’avais à faire à des gens de conviction avec un réel savoir-faire. Pour le faire savoir par contre il y’avait un peu de boulot : Une mission pour moi !

Vos convictions en lien avec votre projet?

Notre société souffre d’un problème de communication et de confiance. Ce n’est pas qu’on ne communique pas assez, au contraire : Désormais on communique à outrance mais on ne se rencontre plus. Et du coup on ne se fait plus confiance car il ne peut y avoir de bienveillance sans une rencontre réelle..
Je souhaite permettre à mes clients de transmettre qui ils sont et de les aider à rencontrer leurs clients. Personnellement je suis animé par une soif inaltérable de rencontres et de nouveaux projets. C’est mon oxygène depuis mon enfance. Avec cela j’ai toujours souhaité transmettre et participer à une œuvre collective.. C’est ce qui me fait me lever le matin. Travailler en équipe et découvrir de nouveaux territoires.. 

Quelle est la vision du monde qui vous anime aujourd’hui? 

Donnez et vous recevrez.

Quel est votre projet et la valeur qu'il apporte à votre communauté?

Mon projet tient en quelques mots : Remettre du sens dans la communication. 
Plus personne ne croit dans les discours institutionnels ou commerciaux, maintes fois ressassés. Chaque individu a une part de vérité, une vision à transmettre qui le rend spécial au yeux de son audience.. Trouvons-la ensemble et mettons-la au service de votre stratégie digitale !

Pourriez vous expliquer votre objectif avec Le Campus?

Le Campus me permet d’interroger mon métier, mes pratiques et d’en évaluer les limites et les opportunités.. Il est une occasion extraordinaire d’échanger avec d’autres professionnels et de communiquer ma vision…

Qu'avez vous envie de transmettre comme message aux dirigeants qui vont vous écouter via Le Campus?

Si vous m’écoutez c’est que vous aussi vous cherchez à en savoir plus sur le monde qui nous entoure. Nous n’aurons jamais fini d’apprendre, tant que nous serons en vie. J’ai hâte de connaitre votre projet et de découvrir avec vous le sens à lui donner !

 
FrançaisPascal F