Genevieve SAEZ

 

Geneviève Saez est notaire.

 
Stéphanie Vignon.jpg
 
 

Keynotes

Interview de G. Saez

 

Qui êtes-vous?

Par une rencontre. J'étais étudiante en droit et m'apprêtais à rejoindre mon 3ème cycle universitaire en propriété industrielle.
Je recherchais un job d'été et j'ai rencontré un notaire qui m'a proposé un job tout court ! J 'ai aimé l'approche humaine de ce métier, sa diversité, sa philosophie de l'équité et de la sécurité juridique apportées à chacune des personnes que nous accompagnons.
J'ai saisi l'opportunité qui m'était proposée et j'ai poursuivi mes études dans cette voie.

 

Ce métier est plein d'anecdotes ! Il est aussi riche de rencontres humaines
Les gens arrivent avec des problèmes, un stress, des questions complexes. Je trouve toujours très satisfaisant quand notre accompagnement leur permet de partir sereins avec la solution qui leur correspond.

 

Quelle est la vision du monde qui vous anime aujourd’hui?

J'ai la conviction qu'il y a toujours une solution. Je suis résolument optimiste !

 

Quel est votre rêve?

Au restaurant quand vous aimez un plat mais pas sa garniture, que le menu vous convient mais que vous voudriez adapter le dessert, 
Quand votre chambre d'hôtel est bruyante, quand vous êtes enlisés au guichet d'une administration avec des formalités qui vous échappent,
Quel plaisir d'entendre : "Nous allons vous proposer une solution" 
Etre à l'écoute des attentes, voir la difficulté mais trouver une solution, voilà ce qui m'anime !

 

Pourriez vous expliquer votre objectif avec Le Campus?

Nous avons choisi de rejoindre Le Campus pour diffuser notre connaissance du marché chinois. Notre expertise du paiement mobile et de la clientèle touristique chinoise représente une opportunité unique de comprendre les particularités de ce marché et d'y rencontrer le succès pour tous les retailers et les professionnels du tourisme.

 

Qu'avez vous envie de transmettre comme message aux dirigeants qui vont vous écouter via Le Campus?

Chacun est happé par la densité de ses activités professionnelles et privées.
Lorsqu'une difficulté surgit, l'urgence à la résoudre est souvent un facteur de stress et de qualité moindre. La brutalité d'un décès mal préparé, la maladie soudaine, la nécessité de céder son entreprise...
Il est pourtant très souvent possible d'anticiper des situations délicates pour autant que l'on s'accorde le temps de prendre conseil.
Le CAMPUS permet de prendre ce temps de pause. Un premier pas vers la réflexion et la rencontre avec un professionnel.

FrançaisPascal F