Donner à sa marque la chance de performer: quelques fondamentaux indispensables

Contenu de la conférence

Création d'une marque, ou reprise en main d'une marque existante: comment rendre celle-ci plus accessible et désirable?

Construction de son nom, de sa promesse, de son univers: comment réussir pour accélérer son développement?

 

Conférencier

Nicolas Wallyn

Créateur de Noms

Fondateur NOMMART, Révélateur de marques

 

Vous pouvez solliciter un rendez-vous avec le conférencier.

faire-performer-sa-marque.jpg

Contenu du Replay

Donner à sa marque la chance de performer

 

Pendant près de 20 ans Nicolas Wallyn a eu l’opportunité de collaborer avec des marques internationales majeures. Il a pu identifier des clés de succès qu’il propose de partager ici.

 
 
 

 


L’HISTOIRE

Une marque est avant tout une histoire, crédible, unique, désirable.
On devrait pouvoir raconter cette histoire en une phrase.

Lorsque l’on construit son projet de marque (nouvelle marque, ou reprise en main d’une marque existante – que l’on soit à la direction marketing d’une grande marque, ou consultant, autoentrepreneur… c’est toujours vrai), on doit pouvoir raconter cette histoire en une phrase.

Si l’on n’y arrive pas c’est que :

  • il faut continuer de travailler pour arriver à l’épure de cette expression, normalement on doit y arriver. C’est ce qu’on appelle aussi le « concept », le « pitch »…

  • l’offre n’est pas encore prête. Il ne s’agit donc pas que d’un problème de formalisation de l’histoire, mais de l’offre elle-même, qui est trop diffuse, ou pas claire… Un travail doit être fait à ce niveau, soit en solo, soit avec un spécialiste de la marque.

Dans la conférence, on  trouve des exemples intéressants avec venteprivée.com, airBnB, GoPro, etc.

 
 

 

LA FORMULE PITCH

Cette histoire doit pouvoir s’écrire comme une formule mathématique. La voici :
avec la marque X, j’ai plus de Y grâce à son Z.
Le X est le nom de marque, le Y est le bénéfice, le Z est la rassurance.

On retrouve cette structure chez toutes les marques fortes. La conférence présente ici des cas très variés comme Criteo ou Voyageurs du Monde. La formule est clé pour tous types de marques, même la nôtre, que l’on soit consultant solo ou dirigeant d’une grande entreprise.

 

 
 


LE NOM

Le X, le nom, est un facteur clé de succès : il encapsule notre promesse, notre différence, notre « histoire »… Il permet d’émerger en linéaire de magasin comme sur une page Google. 
Les internautes ne prennent que 2 à 3 secondes pour choisir sur quel lien ils vont cliquer, alors il faut faire mouche dès le nom.

Construire son nom peut se faire à partir de nombreuses clés : présentation de qui l’on est, de ce que l’on offre, de qui sont nos clients, de l’avantage unique que nous proposons… nous avons le choix, mais attention à le rigueur juridique : plus de 91.000 marques sont déposées chaque année à l’INPI, et il y a engorgement des dépôts (et donc de « concurrence » juridique) avec près de 18 millions de marques actives dans le monde !


 
 


LA PLATEFORME DE MARQUE

Le nom, comme l’histoire, se construit aussi sur les vérités de la marque : attention à ne pas inventer une histoire factice. C’est là que l’on travaillera la plateforme de marque, avec histoire, engagement / mission, vision, différence… Travailler la plateforme de marque est essentiel pour asseoir la communication fluide qui fera son succès.


On peut travailler tous ces aspects seul, avec son équipe, ou se faire aider par un spécialiste expérimenté. Pour ce faire, on peut prendre RDV pour échanger, sur le bouton de prise de RDV ci-contre (gratuit, environ 30 minutes, par téléphone ou facetime / skype).

Nicolas Wallyn