Jean-Mary PIERRE

 

Jean-Mary PIERRE est consultant et dirigeant d’ «Aut’heur d’hommes»

Jean-Mary est aussi Auteur et producteur de spectacles vivants.

Sa carrière : profil LinkedIn

Vous pouvez solliciter un rendez-vous avec le conférencier

 
Jean-Mary PIERRE.jpg
 
 

Prochaine conférence

 

Replay

Interview de Jean-Mary PIERRE

mike.jpg

“Réconcilier les hommes, le travail et l'entreprise.”

Comment a commencé votre histoire?

Mon parcours est celui d'un Directeur des Ressources Humaines fortement engagé au service des entreprises et groupes au sein desquels il a exercé. Ma vision des ressources humaines a toujours été opérationnelle, c'est à dire au service de l'efficacité de l'entreprise.
Par nature autant que par nécessité, j'ai observé la mécanique à la fois précise et extrêmement aléatoire des entreprises, mélange d'une extraordinaire efficacité et d'un gaspillage constant d'énergie et de dons. L'une de mes interrogations récurrentes était de vouloir comprendre ce qui manquait pour que l'ensemble fonctionne de façon fluide, sans à-coups et avec le moins de souffrances possible. En 2007, j'ai fondé mon cabinet de conseil pour faire profiter les entreprises de l'expérience ainsi acquise. En 2013, j'ai également débuté une activité de production de spectacles vivants qui me fournit une perspective supplémentaire sur les aspects liés à la créativité et au management de projet.

Quels en ont été les faits marquants?

Je me suis toujours trouvé dans des contextes de changement ou d'importante croissance de entreprises au sein desquelles j'exerçais. Dans les deux cas, les organisations étaient soumises à de fortes tensions. Dans une période de forte croissance, l'accroissement des effectifs nécessaires est toujours en retard sur l'évolution de l'activité. Dans une période de changement, ce sont les contractions de l'organisation qui déstructurent les collectifs de travail pendant le temps nécessaire à l'émergence d'un nouveau modèle. Dans les deux cas, j'ai pu facilement observer à quel point la réussite de ces entreprises reposait sur la capacité des collaborateurs à supporter les coûts de régulation de l'organisation. Il était rare qu'à l'issue de la période de latence, la totalité des salariés concernés conservent leur attachement à l'entreprise qui les avait durement mis à contribution. Certains partaient et la majorité des autres conservait un souvenir aigre qui la rendait rétive aux changements suivants.

Par ailleurs, tout au long de mon activité opérationnelle, j'ai pu observer d'innombrables erreurs de management ; j'en ai également commis quelques unes. Ces bévues débouchaient toujours sur des conflits larvés et généraient parfois des inimitiés tenaces qui entravaient durablement l'efficacité d'un service. J'ai toujours été frappé de constater que la genèse de ces erreurs était bien souvent la maladresse, la pression d'objectifs mal répercutés ou plus souvent encore une culture d'entreprise privilégiant des représentations managériales erronées.

Quelle est la vision du monde qui vous anime aujourd’hui?

Je crois que le management efficace est parfois aux antipodes de ce que l'on pense généralement être . Nombre d' entreprises et de managers sont enfermés dans une pensée limitante : "si je demande aux managers de "desserrer l'étau" ou d'utiliser leur intelligence émotionnelle, ils deviendront incapables d'exiger des résultats de leurs équipes". C'est la même erreur que commettent les directions des ressources humaines qui édictent des règles en étant obsédées par les 10% de petits malins qui utiliseront les failles pour les contourner. Du coup, elles édictent des procédures extrêmement lourdes et contraignantes qui pèsent sur les 90% de collaborateurs qui auraient joué naturellement le jeu
Ma conviction est qu'il est possible et nécessaire de manager en s'appuyant sur l'autonomie, le talent et la créativité des collaborateurs. Pour moi, manager, c'est être attentif à ce que le travail de chacun ait du sens et s'exerce dans des conditions d'exercice propices à l'efficacité.

Quel est votre rêve?

Mon projet est de nature très opérationnelle. Je cherche à développer au sein des entreprises les conditions d'un travail efficace et de qualité. Pour ce faire, j'aide les entreprises à analyser les freins qui s'y opposent et à mettre en oeuvre les outils de bon sens qui leur assureront une gestion fluide de leur potentiel humain.

J'apporte à la fois des outils d'analyse et d'intervention éprouvés, reposant sur les principes les plus performants en matière de motivation au travail, et des concepts innovants d'intervention, fondés sur l'intelligence collective et la créativité, tels que ceux dérivés du management d'entreprises du spectacle ou de l'écriture en entreprise.

Pourriez vous expliquer votre objectif sur Le Campus?

Le campus est pour moi une occasion supplémentaire de faire connaître mes expériences et de faire progresser une vision rénovée du management.

Qu'avez vous envie de transmettre comme message aux dirigeants qui vont vous écouter via Le Campus?

Je souhaiterais confirmer aux dirigeants qu'un management plus efficace et plus ouvert est le meilleur vecteur d'une plus grande efficacité et que ce management est parfaitement à leur portée. Il n'est pas si compliqué de manager autrement. Il s'agit simplement de faire porter l'attention sur de nouveaux types d'indicateurs humains. C'est un changement de paradigme qui peut se faire progressivement et dont les résultats ne se font pas attendre. Un management rénové vecteur sens au sein d'une organisation soucieuse de qualité de vie au travail sont en effet les principaux leviers de la performance.

FrançaisPascal F